top of page

Quand j'ai découvert ma 3ème grossesse



J'ai depuis plusieurs années, un cycle menstruel très précis. Après un retard de 4 jours, je me décide donc à faire un test de grossesse, même si je sens déjà en moi qu'il sera positif.


Il faut savoir que cette grossesse n'était pas du tout au programme...


Il y a maintenant 3 ans de cela, mon mari a eu un cancer à l'un de ses testicules. Il a été opéré et on nous avait proposé de congeler son sperme pour de futurs enfants. Après réflexion, nous avions choisi de ne pas en congeler, nous avions déjà nos 2 filles et notre famille nous semblait complète ainsi. Il faut savoir que mon mari m'a toujours dit qu'il ne souhaitait que 2 enfants, j'ai toujours parlé d'en avoir 4 mais en Suisse, avoir 4 enfants, fait de nous déjà une famille nombreuse...


Au mois de décembre, nous avons eu une discussion autour de la vasectomie avec des amis. Je fus très surprise de constater que mon mari ne semblait pas prêt à passer ce cap, n'étant finalement pas si sûre de ne plus vouloir d'enfant !


Je pense que l'univers nous a entendu puisque ce 29 janvier 2024, je découvre que je suis enceinte...


Seulement voilà, je n'étais pas préparée à cela... Je viens de me lancer dans l'entreprenariat, j'ai fait ma réduction mammaire il y a moins de 6 mois, en pensant ne plus avoir d'enfants, on vient de changer notre voiture pour en reprendre une plus petite, bref je suis envahie par le doute, la peur et je sombre...


Lorsque je l'annonce à mon mari, je décide de lui laisser une semaine pour décider s'il veut garder ce bébé ou non. A ce moment-là, il est pour moi, inenvisageable de partir dans cette aventure toute seule, contre son gré. S'il ne me suit pas, je ne le garderai pas.


Il m'annonce après quelques jours qu'il souhaite garder ce bébé, qu'il voit comme un miracle après son parcours. Il se sent prêt à débuter cette nouvelle aventure.


Personnellement, même si je souhaite garder cet enfant au fond de moi, je commence subtilement à m'enfoncer dans des pensées noires. Je ne sens pas prête, j'en viens même à penser que peut-être la nature sera bien faite et qu'il partira de son plein gré... Je sombre émotionnellement, moralement mais aussi physiquement avec des nausées et vomissements qui me rendent fébriles.


Et pourtant, je suis consciente que mon état physique est amplifiée par mon moral et mon non-acceptation de cette grossesse. Mais même si je connais ce cercle vicieux, je ne parviens pas à en sortir toute seule.


J'attends avec impatience ma première écho en espérant avoir le déclic en voyant et entendant ce bébé. Mais avant cela, j'ai mon rdv en épi génétique, et je dois avoué que ce rdv est tombé à pic ! Elle décide de travailler sur le rêve : la sublimation de sa vie. Ce rdv me fait un bien fou, je me sens entendue et comprise et j'arrive enfin à me projeter dans cette maternité.


Comme espéré, ma première écho m'a permis de concrétiser cette grossesse, de voir et d'aimer ce bébé qui vit en moi. Je m'en suis terriblement voulue pour ses pensées noires, pour ce rejet envers ce bébé qui m'avait choisi, mais je sais que cela fera partie de notre histoire.


Aujourd'hui, j'avance un peu plus sereine, ne sachant pas de quoi demain sera fait. Rien ne se passe comme prévu cette année, j'apprends donc à me laisser porter et à faire confiance à l'univers. Rien n'arrive par hasard ! J'apprends à vivre dans le moment présent et à ne plus me projeter dans une vie idéale.


Alors merci à toi, mon bébé, car tu n'es pas avec nous depuis longtemps, mais tu viens déjà m'apprendre de grande chose !





9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page