Rechercher
  • Justine Poncet

Peut-on choisir le sexe de son bébé ?


Bon nombre de parents ont rêvé d’avoir une fille ou alors un garçon, par affinité, par croyance religieuse ou selon leurs mœurs. Prenons l’exemple de la Chine ou de l’Inde, ces pays sont malheureusement reconnus pour leurs infanticides à l’encontre des bébés de sexe féminin. Existerait-il des méthodes scientifiquement prouvées afin de pouvoir définir le sexe de notre bébé lors de sa conception ? Avant de parler des méthodes, revenons sur la conception du sexe de l’enfant : Les ovules de la future mère ont un chromosome X, les spermatozoïdes du père ont des chromosomes X ou Y. Deux chromosomes XX, donneront naissance à une petite fille alors que les XY donneront naissance à un petit garçon. C’est donc officiellement le père, de part ces spermatozoïdes, qui va définir le sexe de son futur enfant.

Il existerait plusieurs méthodes pour influencer ces chromosomes, mais sont-elles réellement fiables ?


L’alimentation Dans les années 70, on a émis l’idée d’un « régime papa » où l’on créerait un milieu acide pour les spermatozoïdes X et au contraire un milieu alcalin pour les Y. Pour les femmes souhaitant avoir une petite fille, il faudrait adopter un régime riche en calcium et en magnésium, deux à trois mois avant la conception et en s’y tenant rigoureusement tous les jours jusqu’à l’annonce de la grossesse. Pour celles désirant un petit garçon, il faudrait à l’inverse un régime riche en potassium et sodium. Cette méthode ne serait fiable qu’à 80% et peut entrainer diverses carences. Il vaut donc mieux en parler à son médecin avant.


La période de conception Les études du docteur Shettles démontrent que les spermatozoïdes Y sont plus rapides que les X. Pour avoir un garçon, il faudrait donc avoir un rapport au plus près de la date de l’ovulation. La méthode Roberte quant à elle se base sur un calendrier, il suffit de connaître son ovulation et de regarder dans son calendrier. Il suffit d’avoir des rapports dans le jour du mois fille ou garçon et de se protéger les autres jours. On constate que ces théories ne restent que des hypothèses à l’heure d’aujourd’hui est ne sont donc fiable qu’à 50%.


Fécondation In Vitro La science permet aujourd’hui, à travers la méthode Ericsson DPI (diagnostic préimplantatoire) de pouvoir trier les embryons à leur 3ème jour de développement. A ce moment-là, nous sommes capables de connaître le sexe de l’embryon et s’il est sain, avant de les implanter dans l’utérus de la future mère. En suisse, le choix du sexe n’est pas possible pour des raisons de convenance mais, sous réserve stricte peut se faire s’il y a un risque de transmission de maladies génétiques liées au sexe. Cependant, dans d’autres pays tels que les Etats-Unis, le choix du sexe, comme la couleur des yeux ou des cheveux est possible.


En conclusion, il est donc possible de choisir le sexe de son bébé à l’aide de la science en 2019, mais il soulève des questions éthiques importantes. Et vous, êtes-vous pour ou contre le choix du sexe de votre future enfant ?

17 vues

Suivez moi sur les réseaux sociaux

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle