Rechercher

Mon expérience avec le cacao

Dernièrement, j'ai ressenti l'appel du cacao. Partout où je me connectais, je tombais sur des articles autour du cacao cérémonial, des partages, des formations.

Je ne connaissais absolument pas cette plante, du moins sous cette forme, mais je sentais qu'il était temps que je m'y intéresse. La transmission qui m'intéressait tombait sur une première date où je n'étais malheureusement pas disponible, tant pis, ce n'était finalement peut-être pas encore le bon moment. Puis un jour, je découvre que le premier jour est décalé du samedi au dimanche et qu'il reste 1 place ! Si tu me commences un peu à me connaître, tu auras compris que j'ai sauté sur l'occasion, je me suis inscrite sur le tas, sans savoir exactement dans quoi je m'embarquais...

Quelques jours avant de m'inscrire, je m'étais offerte un tirage de carte avec une professionnelle. Je sentais que mon activité de doula n'avançait pas. Je mettais pleins de choses en place, mais les clientes n'étaient pas au rendez-vous.

Lors de ce tirage, elle me met face à mes vérités. Je m'occupe des personnes, mais je ne m'occupe pas de moi... Mes valises sont pleines, elles débordent, et il n'y a plus de place pour recevoir quoi que se soit... Cette image de valises me parle énormément, je sais ce que je traine, ce que je repousse depuis des années et je garde cela dans un coin de ma tête.


Le jour J arrive, je me rend à cette transmission, stressée. Je ne sais absolument pas dans quoi je m'embarque, ce qui m'attend. La journée est riche, le cacao est puissant, on décide de déposer dans le feu ce qu'on veut laisser derrière nous et y lancer nos intentions pour l'avenir. Je profite de ce moment pour me décharger de mes émotions, de cette ancienne relation sur laquelle je travaille depuis plus de 6 ans. Pour la première fois depuis longtemps, je me sens soulagée, légère. J'ai réellement lâché quelque chose ! Ici débute la cure de 21 jours avec le cacao. Chaque jour, je prends le temps de prendre mon cacao, en y déposant une intention.

Durant ces 21 jours, un réel changement s'opère chez moi : je suis plus ouverte, plus souriante, plus tactile. Je me sens libérée d'un poids et tout mon entourage le remarque.


A ce moment, je suis persuadée d'avoir fait le travail qui me restait, et pourtant...

21ème jour, et voilà qu'un événement, pour beaucoup sans importance, me renvoie en plein dans mes traumas ! Je me prends une ENORME claque ! Ces blessures d'abandon, de trahison ! Je suis renvoyée il y a 7 ans en arrière. Les mêmes ressentis, les mêmes émotions...

A ce moment, je perds complètement pied, je me referme, je m'isole. Ma petite fille est triste, elle a besoin de pleurer, être rassurée. De l'autre côté, mon amazone ressort en force, elle repousse tout et tout le monde, elle me protège, elle est ma force. Quand je suis trahie, bousculée, mon amazone défonce tout sur son passage. Aujourd'hui j'ai appris à la tempéré, car même si elle m'a sauvé la vie, il y a 7 ans, cette réaction aujourd'hui n'est plus adéquate, j'ai compris que repousser tout le monde n'était pas la solution. Je ne suis plus cette jeune femme seule, brisée.


J'ai donc pris du temps pour moi, me retrouver en famille, pardonner, me pardonner. Bien sûre, j'ai fait une réelle pause avec le cacao, c'est comme si je n'avais plus confiance en lui, qu'il m'avait trahi... Il m'avait tellement soulagée, aidée, pour finalement me renvoyer à mes traumas...


Un mois s'est écoulé et samedi avait lieu notre deuxième rencontre. Une rencontre que j'appréhendais. Je savais que cette fois, je ne pourrai pas me défiler, que j'allais être mise face à moi-même, à mes émotions. Et devine quoi ? je ne m'étais pas trompée !

J'ai bu ma tasse cérémoniale et mon corps a réagi de suite. La gorge serrée, le ventre à l'envers, j'ai même failli vomir... Mais je n'ai pas réussi à lâcher ma voix, m'exprimer. J'ai pleuré, les larmes ont coulé, mon ventre voulait sortir tout ce mal, mais là encore mon amazone a été plus forte, j'ai laissé couler les larmes mais je n'ai pas laissé ma voix s'exprimer.

Je suis rentrée, vidée, liquéfiée, mais pas réellement soulagée. La prochaine rencontre a lieu dans deux semaines, et je sais qu'elle sera encore une fois, bien prenante pour moi...

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

La rose