Rechercher
  • Justine Poncet

L'arrivée d'un bébé avec un chien


Lors de ma formation de Doula, j’ai présenté un oral sur le sujet précité. Je me suis rendu compte que ce sujet touchait bien plus de personnes que je ne pensais, et j’ai décidé d’écrire un article pour vous expliquer les points importants.

Pour ceux qui ne connaissent pas mon parcours, voici un petit résumé.

A l’âge de 21 ans, mes parents m’ont permis de prendre mon premier chien à la maison. Nous avions toujours vécu avec des chiens mais je souhaitais commencer une nouvelle histoire avec mon propre compagnon. J’ai donc adopté un Yorkshire, nommé Typex. Grâce à lui, je me suis lancée dans la communication animale et me suis reconnectée à la nature. Plus tard, j’ai adopté avec mon compagnon une chienne berger allemand nommée Mylla. Ayant des soucis de comportement avec ses congénères, j’ai suivi une formation de comportementaliste canin et ai fait partie de plusieurs clubs canins. En 2018, nous avons accueilli notre fille au milieu de notre grande tribu et toutes mes connaissances m’ont permises d’accueillir sereinement cet enfant.

Aujourd’hui je vais vous partager les clés pour intégrer au mieux chaque membre de votre famille :

Bon à savoir :

Avant d’entrer dans le vif du sujet, je vous partage cette vidéo pour vous illustrer un changement de comportement : https://www.youtube.com/watch?v=OXc1Ae8_9Ho


Lors de notre cycle menstruel ou lors d’une grossesse, nos hormones changent, et ce changement peut impacter le comportement de notre chien. Dans cette vidéo, le chien forme un couple avec sa maitresse et ne laisse plus le conjoint approcher. Les chiens, comme les chiennes peuvent former un couple avec leur propriétaire, ce problème peut être réglé. Consultez votre vétérinaire ou comportementaliste mais ne laissez pas cette situation en l’état. Sachez aussi que certaines chiennes peuvent « kidnapper les bébés, en ne laissant plus approcher les parents ». Soyez toujours attentifs au changement de comportement de votre animal et ne laissez pas durer les choses.

Durant la grossesse :

Selon moi, le plus important est de commencer à préparer l’animal aux changements quotidien (heures des balades qui changent, balade avec une poussette, préparer la garde lors de l’accouchement, définir les accès à la chambre du bébé, sociabiliser le chien aux enfants). Mais surtout n’ayez pas peur de partager votre grossesse avec eux en les laissant venir se coller contre votre ventre et en leur parlant.

Durant toute cette étape, la communication animale peut également les aider pour leur expliquer la situation à venir.


Lors de votre accouchement :

Les chiens ressentent bien plus de choses que nous. Lors de ma première grossesse, le mercredi 5 décembre 2018, je me suis levée vers 07h du matin avec quelques petites douleurs. Quand j’ai croisé ma chienne, j’ai tout de suite su que ma fille naitrait ce jour-là. Elle avait un regard spécial et ne me lâchait plus d’une semelle. Faites confiance en leur instinct ! Ma fille est née à 22h54 !

Ce jour-ci, remettez en place le même système de garde que celui décidé durant votre grossesse. Lorsque papa rentre, il peut ramener de l’hôpital une patte ou une couche avec le premier caca pour la faire sentir au chien. On peut même leur laisser la patte qu’il puisse s’approprier cette nouvelle odeur.

La nouvelle vie au quotidien :

Lors de votre retour à la maison, il est important que la maman rentre en premier et seule afin de dire bonjour au chien. Quand l’excitation du bonjour redescend, vous pouvez faire entrer le père et le bébé. Les présentations avec l’enfant doivent toujours se faire quand l’enfant est calme. Gardez l’enfant en sécurité sous l’œil attentif de l’un des parents pendant que l’autre d’occupe de gérer le chien.


Si par hasard votre chien n’est pas à l’aise avec cette nouvelle rencontre, ne forcez surtout pas les choses ! S’il ne s’y intéresse pas, il reviendra plus tard pour le voir mais cela doit toujours venir de lui-même ! Et toujours sous surveillance !

Plusieurs facteurs peuvent être une source de stress durant les premiers jours de cohabitation. Les pleurs de bébé sont souvent mal gérés par les chiens, laissez-les venir voir s’ils le désirent ou au contraire, laissez-leur un endroit où se réfugier quand cela devient trop pour eux.


Soyez également attentif aux signaux d’apaisement : oreille en arrière, queue entre les jambes, tirage de langue répétitif, détournement du regard, etc…

Si votre chien grogne contre votre enfant, ne l’engueulez surtout pas ! éloigner l’enfant du chien. Un chien qui grogne est un chien qui prévient !


Si vous réprimandez le chien à chaque grognement, il finira par ne plus grogner et passera directement à la morsure …

Durant toute cette période, la règle essentielle à mes yeux est de ne jamais laisser le chien seul avec le bébé. L’adulte doit toujours avoir un œil sur la situation ! Au moindre souci, ou doute, on isole le chien loin de l’enfant. Si vous rencontrez des problèmes, vous pouvez faire appel à un comportementaliste.

Durant la première année de l’enfant, les 3 points essentiels seraient donc :

  1. Apprendre à l’enfant le comportement adéquat

  2. Respecter les espaces de chacun

  3. Les premiers pas sont stressants, toujours être présents

La présence d’un animal au sein d’un foyer est bénéfique pour tout un tas de raison mais voici un résumé des points positifs pour les enfants :


  • Votre enfant est donc en contact avec des bactéries. Il a d’ailleurs été prouvé que vivre avec un chien réduit de 60% le risque de développer des allergies et maladies pulmonaires chez l’enfant en bas âge

  • Un développement psychomoteur du bébé

  • L’exploration plus rapide et plus loin de son environnement par le jeune enfant

  • L’éveil et le travail de la notion de responsabilité, de respect et de besoins de l’autre, de la tolérance chez les plus grands

  • Un soutien et stabilisateur émotionnel (baisse de l’anxiété) et présence rassurante pour tous les âges

  • Canaliser l’hyperactivité, l’agressivité, éviter le repli sur soi et la dépression, encourage la maturation psycho-affective


Je répète que mon article a été tiré de ma propre expérience et connaissance. J’espère qu’il pourra aiguiller les parents afin d’harmoniser au mieux toute la famille. Je reste bien entendu à disposition pour des questions plus concrètes et n’hésiterai pas à vous diriger vers des professionnels lorsque mes connaissances seront limitées. En espérant que cet article vous aura plus.



19 vues

Suivez moi sur les réseaux sociaux

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - White Circle